Dans le ventre de sa maman et pendant l’accouchement, le corps du nourrisson est soumis à de fortes pressions. Celles-ci entraînent des tensions ou blocages pouvant persister après la naissance.
Ainsi, dès les premiers jours de la vie, un bilan ostéopathique est conseillé afin d’équilibrer et relâcher ces tensions pour soulager le nourrisson. Il faut savoir que ces petits dysfonctionnements se corrigeront d’autant mieux que l’enfant est jeune.
Par ailleurs, nombre de symptômes chez le nourrisson (cf liste) trouvent leur origine dans les contraintes mécaniques de la grossesse et de l’accouchement ; en particulier si celui-ci a été long et difficile (utilisation de forceps, spatules, cordon enroulé autour du cou, souffrance fœtale…). Votre ostéopathe peut prendre en charge l’ensemble de ces symptômes grâce à des techniques douces et sans douleurs qui vont ré-harmoniser les différentes structures entre elles afin de soulager votre bébé.

Cette recommandation s’applique encore plus dans les cas suivants:

  • Votre accouchement a nécessité une césarienne, une péridurale ou une rachianesthésie,
  • En cas de grossesse gémellaire,
  • Lorsque l’accouchement a été long (plus de 8 heures) ou au contraire très rapide (moins de 2 heures),
  • Si votre enfant s’est présenté par le siège, la face ou le front,
  • Si votre bébé est né prématurément,
  • Si le médecin a eu recours à des spatules, forceps, ventouses
  • Si le personnel médical a appuyé sur le ventre de la maman pour aider l’expulsion,
  • S’il y a eu enroulement du cordon autour du cou du nourrisson, souffrance foetale après l’accouchement ou si votre bébé a eu besoin d’une réanimation.

L’ostéopathe pourra le plus souvent soulager le bébé qui présenterait des signes parmi les suivants :

  • Pleurs trop fréquents, 
  • Mauvais sommeil
  • Régurgitations, gaz, mauvaise digestion, agitation après la tétée, difficultés téter…
  • Canal lacrymal bouché, strabisme,
  • Tête tournée toujours du même coté, présentation de son corps en banane ou en extension,
  • Déformation bénigne du crane, aplati en avant, en arrière ou sur un côté,
  • Respiration bruyante, troubles à répétition comme des otites ou des bronchiolites
  • Bave beaucoup, sort sans cesse sa langue,
  • Mauvaise position des membres (hanches, pieds…).

Plus tôt les blocages seront décelés, plus la récupération sera rapide !

A savoir:

  •  Bien évidement, l’ostéopathe ne travaillera qu’avec des techniques douces et non intrusives,
  •  Vous pourrez bénéficier de conseils adaptés,
  • En aucun cas l’ostéopathe ne remplace un pédiatre ou un autre spécialiste dont l’enfant aurait besoin.